News

nouvelle station station taxi oran sera recepitionnée

Nouvelle station de taxis inter-wilayas de l'USTO: Les travaux de réaménagement lancés

taxi oran cite jamel

L'entreprise chargée de la réalisation des travaux d'aménagement de la nouvelle station de taxis inter-wilayas sise dans le quartier de l'USTO a été retenue et installée, a-t-on appris auprès de M. Sadat, directeur des transports de la wilaya d'Oran.

Le site retenu pour abriter la nouvelle station de taxis inter-wilayas va englober le terrain servant de station de taxis desservant les wilayas de Tiaret, Mostaganem et Relizane, le parc pour poids lourds et le terminus des bus reliant Oran à Béthioua, en plus des taxis inter-wilayas de la station 19 Juin. Celle-ci abrite, pou rappel, les taxis reliant Oran à Tiaret, Mostaganem et Relizane. Les travaux prévoient un aménagement de tout le terrain et sa dotation de toutes les commodités.

En effet, après le mouvement de contestation de la corporation observé il y a quelques mois devant le siège de la direction des transports, le Syndicat national des taxis et des transporteurs SNTT de la wilaya d'Oran avait été convié à effectuer avec le wali d'Oran une visite sur le terrain afin de choisir le site devant abriter cette station.

Certains terrains proposés par le syndicat ont été déjà attribués à l'exemple de celui abritant l'ancienne boulangerie industrielle et le choix définitif a été porté sur l'ancienne base de vie de la société turque et la station actuelle abritant les taxis inter-wilayas. Des garanties ont été données par M. Abdelghani Zaâlane pour que la délocalisation des taxis de la station 19 Juin ne soit opérée qu'une fois le site de l'USTO aménagé. Une décision qui semble réconforter le syndicat qui a pour sa part salué cette initiative et précisé qu'une fois la station réceptionnée, le transfert se fera automatiquement.

Selon certaines sources, l'aménagement de la station de l'USTO sera livré vers la fin du premier semestre de l'année si les délais des travaux sont respectés.

La station 19 Juin dessert les wilayas de Aïn témouchent, Mascara, Sidi Bel-Abbès, Maghnia, Nedroma et Tlemcen.

par K. Assia

Source

quotidien

 tirage au sort hadj 2017 à oran

Les résultats du tirage au sort du hadj 2017 affichés dans les communes

Les résultats du tirage au sort pour le pèlerinage 2017, ont été affichés hier matin dans de nombreuses communes de la wilaya d’Oran. Dans la mairie de Bir El Djir, la chance a souri cette année à 69 lauréats (63 devront accomplir le hadj cette année, alors que 6 inscrits dans la liste de réserve attendront jusqu’à 2018).

tirage hadj 2017 dans les communes et daire oran

La déception était visible hier sur de nombreux visages qui n’ont pas obtenu un ticket pour s’envoler vers les Lieux Saints. La commune de Bir El Djir qui a connu ces deux dernières décennies une explosion démographique et urbanistique, n’a le droit qu’à 69 places pour le pèlerinage ce qui a pour conséquence de pénaliser des milliers de candidats qui rêvent d’accomplir le 5ème pilier de l’Islam. Nombreux candidats malheureux ne sont pas à leur première tentative et certains s’étaient même inscrits 15 fois d’affilée mais en vain… Les inscriptions du hadj 2017 avaient été entamées cette année le 16 février dernier et se sont poursuivies jusqu’au 7 mars en cours. Le tirage qui devait avoir lieu le 18 mars, a été reporté au 25 du même mois rappelle-t-on. Le hadj 2017 devra coûter 50 millions de cts. L’Office national du hadj et de la Omra (ONHO), a désigné au total 38 agences dont 36 privées et deux agences publiques pour l’encadrement des hadjis algériens. Pour la région ouest, onze agences privées ont été sélectionnées dont cinq dans la seule ville d’Oran et seront chargées d’encadrer les pèlerins en partance de l’aéroport international d’Oran Ahmed Ben Bella. Les 38  agences seront instruites par l’Office pour assurer des prestations de qualité à nos futurs pèlerins. Les agences de voyages doivent surtout prendre en charge la restauration des hadjis dans les lieux d’hébergement. Les agences de voyages privées, doivent respecter le cahier de charges élaboré par les services concernés qui stipule que ces agences sont responsables de leurs clients durant tout le séjour dans les Lieux Saints.

 

 

westribune

festival de la magie a oran

7ème édition des journées universelles de la Magie

Les enfants à l’honneur

festival magie oran

A l’occasion des vacances de printemps, l’Office National de la Culture et de l’Information (ONCI), organise la 7ème édition des journées universelles de la Magie, avec la participation de plusieurs représentants des pays suivants: Algérie, Canada, France, Allemagne, Japon et Brésil. Cette manifestation culturelle a commencé le 17 du mois en cours et se clôturera le 26 courant. Pas moins de 15 artistes de renom, sont programmés à partir d’hier à 15h00, à la salle Atlas, lundi et mardi 20/21 à 15h00 à la salle du cinéma Maghreb ou Es Saâda à Oran. A signaler, que ces deux salles de cinéma sont très proches. Jeudi et vendredi 23/24 à 15h00, à la grande salle de spectacles Ahmed Bey à Constantine. Lundi 27 à 15h00: Complexe Abdelwaheb Salim à Chenoua (Tipaza), salle de l’ONCI aux Issers, ainsi que des spectacles dans divers hôpitaux. Il est indéniable de noter, que le centre hospitalier des enfants cancéreux d’El Hassi, celui des handicapés de la même localité, sont programmés pour le lundi 20 mars à 10h30mn. Les centres des enfants assistés et déficients mentaux, qui sont mitoyens, ainsi que celui des enfants assistés de Saint Hubert, sont programmés pour le mardi 21 mars à 10h30mn. Ce programme est réalisé en collaboration avec l’ENTV et l’ENRS.

 

Par A.Yasmine

 

 

Source

westribune

Projet cable internet soumarin oran valence

Où en est le projet du câble internet Oran-Valence ?

cabe soumarin oran valence

Une coupure internet a pénalisé tous les internautes du 8 au 20 mars dernier en raison de travaux de maintenance du câble reliant Annaba à Marseille. Ces travaux, selon la ministre des PTIC, qui ont été effectués dans la ville française, ont causé une perte financière de plusieurs milliards et occasionné des dommages aux banques et aux entreprises dont l’impact d’une telle situation entrave la bonne gestion de celles-ci.
Il est à signaler que même ce câble reste très en deçà de la demande en consommation d’internet en Algérie et pour y pallier, l’Etat a lancé un projet d’un autre câble reliant Oran à Valence en Espagne. Mais il semble que cette réalisation grince car, le projet initié en 2009, n’a pas encore vu le jour et connaît un retard préjudiciable. Alors qu’il devait être réceptionné en octobre de l’année dernière, La ministre Houda Feraoun annonce sa livraison pour l’année 2017 consommée déjà depuis trois mois. Le retard dans la réalisation des projets serait-il une malédiction dont le pays ne peut s’en passer ?

 

 

Source

westribune

journee mondiale des foret et pantation des arbres a la foret de msila

Journée mondiale des forêts : Les policiers plantent plus de 1.000 arbustes

foret msila

A l'occasion de la célébration de la Journée mondiale des forêts, une vaste opération de reboisement a été menée avant-hier par les effectifs de la sûreté de la wilaya d'Oran à la forêt de M'sila dans la daïra de Boutlélis. Plus de 1000 arbustes ont été plantés par les policiers lors de cette campagne visant à préserver l'environnement.

Des gendarmes, des éléments de la Protection civile, des scouts et des représentants du mouvement associatif ont pris part à cette vaste action initiée par la police dont le contrôleur Nouasri Salah chef de la sûreté d'Oran

 

Par K. Assia

 

 

Source

quotidien

projet aérogare ahmed ben bella oran

Aéroport international «Ahmed Benbella»: La nouvelle aérogare réceptionnée début 2018

projet nouvelle arerogare aeroport ahmed ben bella

La nouvelle aérogare de l'Aéroport international d'Oran ‘Ahmed Benbella' en cours de réalisation, sera livrée, au début de l'année 2018, a annoncé le wali d'Oran M. Abdelghani Zaâlane, en marge de la tenue du 6ème Forum économique hispano algérien, à l'hôtel ‘Royal Oran'. Cette nouvelle aérogare, dédiée au trafic aérien international, sera réalisée, selon les standards internationaux et des avancées technologiques, en matière de gestion des grands aéroports, un apport considérable pour une ville, à l'image d'Oran et qui abritera ,en 2021 la 19ème édition des Jeux méditerranéens. Le projet, lancé début 2013, connaît un taux d'avancement appréciable et plusieurs mesures ont été prises par l'Etablissement de gestion de services aéroportuaires d'Oran (EGSA) afin d'activer la cadence des travaux et surtout mettre, en service, la nouvelle aérogare, le premier trimestre 2018. Les travaux portant sur le gros œuvre ont été achevés, à l'exemple de la structure de béton de cette aérogare qui s'étale sur une superficie globale de plus de 43.000 m² dont 15.000 m² bâtis. Deux pistes d'une largeur de 45 m et d'une longueur respective de 3.660 et 3.000 m constitueront l'aire d'atterrissage et de décollage avec 16 positions d'aéronefs. D'autre part, la réalisation de la tour de contrôle de cette nouvelle aérogare a été confiée à l'Etablissement national de navigation aéronautique (ENNA). Les cadres de l'EGSA prévoient, dès la mise en service de cette nouvelle aérogare, en 2018, le traitement de 3, 4 millions de passagers par an, au lieu de 2,5 millions prévus, initialement. L'étude préliminaire du projet avait été fixée à 3,4 millions de passagers, à traiter à l'horizon 2035, selon des sources de l'entreprise. Cette extension, en voie de réalisation, permettra d'ajouter deux autres modules qui offriront la possibilité d'atteindre, à l'avenir les 6 millions de passagers/an. Dans ce registre, le projet permettra de traiter, simultanément, 6 vols grâce à 6 trains d'embarquements directs depuis et vers l'avion.

Par ailleurs, 33 boxes d'enregistrement seront réservés aux différentes compagnies aériennes. D'autre part les responsables de l'EGSA d'Oran comptent donner un « look » particulier à la nouvelle aérogare, en l'érigeant en bâtiment intelligent avec une haute performance énergétique. En effet, une entreprise nationale, spécialisée dans le domaine, a été désignée pour la fourniture et la pose des panneaux solaires tout en préservant une certaine harmonie avec le futur édifice sur le plan architectural. Dans ce cadre, il est prévu la pose de panneaux solaires de haute technologie, en matière de production d'énergie, sur une surface-plafond de 13.000 m² sur un total de 15.000 m² de superficie bâtie. Ces panneaux assureront 25% des besoins de cette aérogare en électricité. Le reste de la surface bâtie sera aménagé en espaces verts à titre décoratif. Il est prévu, également, la mise en place d'un système de récupération des eaux pluviales pour être réutilisées, à d'autres fins. Ce grand projet structurant comprendra, aussi, d'autres opérations, à savoir : la réhabilitation et la modernisation de l'ancienne structure de l'aéroport, consacrée, actuellement, au trafic international. Cet espace sera dédié au trafic domestique. Pour l'activité fret, un bâtiment est en cours de construction dans le même aéroport.

Par K. Assia

 

Source

quotidien

souk larbaa a oran maraval

Le marché  Souk Larbaa de Maraval interdit, enfin les appels entendus

Après les nombreux appels pour la délocalisation de «Souk Larbâa»: Le marché hebdomadaire de Maraval interdit

soug larabaa maraval

Le marché hebdomadaire ou «Souk Larbaâ», du quartier de Maraval, a été interdit, hier, à la grande joie de nombreux habitants qui ont, toujours, dénoncé l'ampleur du phénomène de l'informel et ses nuisances, sur l'environnement.

Hier, de nombreux marchands de fruits et légumes ont été empêchés, par les forces de l'ordre qui se sont rendus à l'aube sur les lieux, afin d'appliquer la décision des services de la wilaya. Les riverains, notamment, les habitués de ce marché ont été surpris de constater que les commerçants ne s'étaient pas, encore, installés, alors qu'il était 7h passées. Toutes les ruelles qui étaient envahies, tous les mercredis, étaient désertes. Une mesure qui a été saluée par de nombreux riverains, notamment à l'approche de la saison estivale. A vrai dire, ils sont plus de 1.000 commerçants, à envahir les lieux, au point où certains passages piétons sont devenus une propriété privée. Les squatters n'hésitent pas à placer des troncs d'arbres, des pierres pour délimiter leur espace, au grand dam des riverains. Ce marché est devenu un véritable cauchemar pour les habitants, dénonce-t-on du côté des riverains. Rusés, ces commerçants viennent souvent vers 4 heures du matin pour s'y installer et exercer leur activité comme c'est le cas des bouchers clandestins qui abandonnent des carcasses, des abats, entre autres, une menace pour la santé des enfants et des familles qui résident tout autour. Une fois l'activité achevée, ces marchands informels n'hésitent pas abandonner leurs détritus, à même le sol, devant l'entrée de leurs blocs. En été comme en hiver, la situation est identique compte tenu, des désagréments occasionnés après la tenue de ce marché. A vrai dire ‘Souk Larbâa' a atteint des proportions alarmantes puisque les marchands viennent de toutes les régions du pays pour dénicher un espace, vendre leurs produits et abandonner leurs détritus, au su et au vu, de tout le monde, sans se soucier du mal qu'ils engendrent, à la fois, aux agents de nettoiement, à la population et à l'environnement. Ils squattent rues, ruelles, espaces publics, trottoirs, alentours d'écoles, de mosquées et même des administrations pour s'adonner à cette activité qui paralyse, tout un quartier.

Les habitants suffoquent devant l'ampleur d'un tel phénomène. Les services du secteur urbain étaient presque impuissants face à un tel diktat, imposé par ces commerçants. A l'exception des moyens de collecte qu'ils mettent chaque après-midi de mercredi, pour le ramassage des ordures, ils ne peuvent prendre aucune décision pour déloger un tel marché vers un autre site. Face aux dégâts occasionnés, plusieurs correspondances ont été adressées aux services de la police et de la wilaya pour que des mesures soient prises pour mettre un terme à cette anarchie.

Par K. Assia

 

 

Source

quotidien

ouverture de la route du port oran apres huit mois du a l'affaissement

Oran: réouverture à la circulation de la route du port

ORAN - Le tronçon de la route du port d’Oran, situé sous le pont Zabana, a été rouvert lundi à la circulation après huit (8) mois de travaux suite à un glissement de terrain.

rehabilitation de la route du port oran

La cérémonie de réouverture de cet axe sensible à grande circulation routière a été effectuée par le wali, en présence du président de l’APW d’Oran, de la directrice des travaux publics de la wilaya, de responsables de la circulation routière de la sûreté de wilaya et de représentants de l’entreprise espagnole qui a réalisé les travaux.

Le chef de l’exécutif a remis, à l’occasion, un certificat d’honneur quant à la qualité des travaux repris par cette entreprise, dont notamment ceux ayant trait à la consolidation du terrain et à la réalisation d’un système de drainage pour canaliser les eaux souterraines vers la mer.

A la forêt de haï El Menzeh (Oran), le wali a donné le ton pour l’aménagement de cette zone de 120 hectares, dont une partie sera dédiée aux activités sportives et récréatives, instruisant les services de la conservation des forêts à agrémenter le site par des plaques indicatrices.

Un site verdâtre qui jouxte une cité d’habitation, comme l’a fait observer le wali qui a instruit les services des forêts, de l’urbanisme et de la construction et ceux de la direction du logement à travailler en commun pour achever le muret et les trottoirs avant de réaliser la clôture qui sera financé par la wilaya.

Au chantier de viabilisation de plusieurs quartiers relevant de la commune de Bir El Djir, le wali a insisté sur la livraison des travaux avant octobre 2017.

Le wali s’est rendu également sur le chantier de la trémie du 4ème boulevard périphérique, à hauteur du complexe immobilier Hasnaoui où des travaux sont en cours. Il s’est enquit également des travaux d’aménagement du "boulevard des lions" longeant cette cité, portant notamment sur le terrassement, le revêtement de la chaussée et l’éclairage public.

Concernant l’éclairage public, M. Zaalane a instruit les responsables de la compagnie Sonelgaz à enlever la ligne haute tension qui traverse ce boulevard pour procéder à la mise en place de candélabres.

A haï Essabah, le wali a inauguré une salle de gymnastique avant de visiter le chantier d’un parking à quatre (4) étages (394 places), invitant le maire de Sidi Chahmi à lancer aussitôt sa mise en adjudication.

A haï "Usto", le chef de l’exécutif a donné le coup d’envoi des travaux de réhabilitation d’une station de taxi inter-wilaya et de bus extra-muros avant de se rendre à haï Benarba (ex Rocher) à l’ouest de la ville d’Oran, où il s’est enquis des travaux de viabilisation de ce site d’habitat, une greffe urbaine qui connaît de nombreux travaux d’aménagement pour soigner l'image hideuse qui lui colle mal à la peau.

A hai Bouamama mitoyen, il a procédé à l’installation de l’entreprise devant réaliser une aire de jeux et a donné des instructions fermes aux services concernés pour l’évacuation et la démolition d’une friche appartenant à une filiale de Sonelgaz pour édifier au lieu et place un terrain de football longeant la RN 2.

Lors d’un point de presse à l’issue de cette visite d’inspection, le wali a indiqué que l'Etat avait accordé une enveloppe financière de 2,5 milliards DA pour terminer le reste des travaux du village olympique à haï Belgaïd à l'Est d'Oran, assurant que la première tranche des travaux est couverte financièrement Une enveloppe financière de 5,9 milliards DA sera débloquée également pour la réalisation du village méditerranéen à Bel Gaïd (Bir El Djir) pour les Jeux méditerranéens 2021, a-t-il ajouté.

Source

aps

Info Oran