News

liaison maritime

Projet de liaison maritime Oran-Ain El Turck: Le quai d'accostage de Cap Falcon réceptionné cet été

Un taux appréciable d'avancement des travaux du projet de réalisation d'un quai d'accostage, à hauteur de la plage ‘Les Dunes', mi-chemin du village Cap Falcon, dans la commune d'Aïn El Turck, a été relevé. Lors d'une visite sur site, des travailleurs nous ont affirmé que le rythme des travaux et soutenu, pour respecter les délais contractuels.

plage cap falcon

Nos interlocuteurs indiquent que l'entreprise chargée des travaux a mis tous les moyens matériels et humains pour être au rendez- vous et livrer le projet, cet été. Selon une source proche de ce dossier, ce grand projet sera achevé avant la prochaine saison estivale. Il y a lieu de noter que cet ouvrage a nécessité un apport de 47 milliards pour financer les travaux de réalisation ainsi que d'une enveloppe de 8 millions de dinars pour son étude, qui a été confiée à la société étatique Méditram.

Les travaux de réalisation de ce projet ont été confiés à une entreprise chinoise, indique notre source. Il importe de noter qu'il s'agit d'une liaison maritime, reliant le port d'Oran à partir du quai Béni-Saf, qui a fait l'objet d'aménagement pour ce besoin, et la plage ‘Les Dunes', près de Cap Falcon, d'une cadence de 10 rotations par jour. Celle-ci sera opérationnelle dès l'entame de l'été prochain. Notons, également, que cette navette maritime sera assurée par des bateaux pouvant transporter jusqu'à 300 personnes. Dans ce registre, il y a lieu de signaler que le transport des voyageurs de cette liaison maritime, sera assuré à travers la mise à disposition de bus, qui assureront la navette entre cet embarcadère et le centre de la commune d'Aïn El Turck. Cette louable initiative a été décidée, d'une part, dans le cadre de la promotion du secteur du Tourisme, dans la contrée côtière d'Aïn El Turck et d'autre part pour tenter, un tant soit peu, de désengorger, la circulation automobile, sur son réseau routier, extrêmement saturé durant la saison estivale et ce, en raison du considérable rush de véhicules des millions de vacanciers, de différentes régions du pays , dont le nombre a, nettement, augmenté au cours de la dernière saison estivale pour atteindre les 20 millions d'estivants, qui ont convergé vers les plages de cette côte.

Ce volet a pesé sur la décision de la réalisation d'un embarcadère, dans cette contrée, qui était prévu tout d'abord, quatre années auparavant, dans la petite crique de la localité La Madrague, à quelques encablures du village Cap Falcon. L'étude de faisabilité, qui a été effectuée à cette époque par une société étatique, n'aurait, finalement, pas donné son aval pour la réalisation de cet ouvrage en ce lieu, en raison des difficultés d'accès relevées sur le terrain accidenté, dans cette crique.

par R. Boutlelis

 

 

Source

quotidien

salon

Les 19 et 20 février: Deuxième édition du Salon du livre usagé

livre

Après une première édition qui a eu lieu du 12 au 14 mai dernier, un jeune groupe de bénévoles récidivent en organisant les 19 et 20 février en cours, une deuxième édition du Salon du livre usagé à l’université d’Oran 2 Mohamed Ben Ahmed (Belgaïd), sous le slogan «Iqraa oua tassadak».

Il s’agit, selon les organisateurs, d’une action humanitaire avec pour objectifs la promotion de la lecture parmi les jeunes étudiants et l’assistance des familles démunies de la ville. L’argent récolté des ventes de livres, servira à aider des familles dans le besoin, soutiennent les organisateurs. Cette deuxième édition vaut le détour ne serait-ce que pour contempler des livres rares et anciens.

Il faut surtout s’armer de patience pour fouiller dans des stands qui proposent des livres en vrac avec pour récompense de trouver des petits trésors et à des prix presque abordables contrairement à ceux affichés dans les librairies de la ville. Il faut souligner que les Oranais assistent ces dernières années à la disparition l’une après l’autre des librairies au centre-ville qui ont été transformées en boutiques de vêtements prêt à porter et de lingerie à l’exemple de la librairie Bensmail. Les bouquinistes se font aussi rares à Oran parce que leurs sources d’approvisionnement se sont taries. Qui se souvient aujourd’hui des bouquinistes des Arcades qui attiraient notamment une clientèle féminine et des jeunes accros des fameux Harlequin ? Aujourd’hui, à l’ère de l’internet, des gadgets numériques et des réseaux sociaux, personne ne semble préoccupé par l’extinction de cette activité qui a instruit les aînés. Les «librairies de la rue» qui avaient fait le bonheur des anciennes générations dans les années 60, 70 et 80, ne font plus recette à Oran et dans les autres grandes villes du pays. Les jeunes générations ne s’intéressent plus à la lecture et préfèrent les Smartphones et les tablettes pour passer le temps.

Par H. Maalem

Source

westribune

SIAG:500 exposants attendus au centre des conventions M'hamed Ben Hmed

siag2

Environ 500 exposants sont attendus au Salon international agroalimentaire (SIAG), qui aura lieu au Centre des conventions, M’Hamed Ben Ahmed d’Oran.
Il s’étalera sur quatre jours du 02 au 05 mars de l’année en cours. Les participants activent dans les secteurs suivants, bio, boissons, confiserie, denrées alimentaires, gastronomie, pâtisserie, traiteurs.
Ils présenteront aux visiteurs des lieux, une variété d’aliments et de boissons du secteur agricole, de la pâtisserie de toutes sortes, du café, de la viande, des fruits et légumes, ainsi que des machines, des équipements et les services correspondants.
Cependant, cette rencontre constitue aussi, une vaste plateforme d’information et de communication importante, qui réunit les professionnels de différentes entreprises, du secteur agroalimentaire, afin d’atteindre une meilleure compréhension, du potentiel du secteur agricole, de se retrouver dans un espace professionnel commun, d’écha- nger leurs expériences et de contracter d’éventuels partenariats.
En marge de ces journées, un riche programme de conférences, suivies de débats et de présentations de programmes d’investissements futurs, sera au menu de ce Salon.
Dans le même cadre, il a été signalé, que la wilaya d’Oran est le lieu idéal pour de telles manifestations, vu qu’elle représente un pôle économique important, vu sa position stratégique par l’existence du port, de l’aéroport international, de ses zones industrielles, de ses sites touristiques, de son patrimoine culturel, ainsi que le transit notamment, d’importants hommes d’affaires et de délégations étrangères.

 

Par Bekhaouda Samira

 

Source   

westribune

Un séminaire international pour la valorisation des sites historiques: Sidi El Houari au cœur des préoccupations

oran sidi el houari

C'est à partir d'aujourd'hui samedi 18 février que l'association basée en France 'Green Humanity France Algérie' organise un séminaire international intitulé 'Wahran El Bahia, métropole méditerranéenne' avec pour thème principal la valorisation du patrimoine culturel, environnemental et de santé en Algérie. Des spécialistes de renom, algériens et étrangers, prendront part à ce séminaire et discuteront de l'environnement, de la culture et de la santé en Algérie. La présidente de GHFA, Mme Acia Benberkat, née en France de parents algériens, a créé cette association il y a un peu plus d'une année pour mettre en valeur son pays, l'Algérie, ses villes, ses avancées dans tous les domaines, sa souveraineté et son développement. Elle affirme que l'appellation de l'association en langue anglaise est la preuve de son universalité, but suprême recherché pour unir tous les Algériens qui se trouvent partout à travers le monde et faire connaître, dans un but culturel, le patrimoine algérien.

Selon M. Benberkat, le séminaire, premier du genre organisé en Algérie, devrait avoir un impact mondial en mettant en exergue le fait que l'Algérie n'est pas restée un pays replié sur lui-même, que c'est un pays souverain qui a peut-être eu des difficultés mais qui a su les surmonter et asseoir ses valeurs multiples de manière pérenne. Comme le séminaire se tiendra à Oran, une grande action y sera menée et concernera la réhabilitation du quartier Sidi Houari, en y faisant associer les autorités, la société civile, des volontaires et des spécialistes de divers horizons.

 

par T. Mansour

 

 

Source

Artcile : quotidien

Photo slide : Yann Arthus Bertrand

prix ali maachi

Le ministère de la culture a annonce l’organisation d’un concours national pour l’obtention du « Prix Ali Maâchi » de son Excellence Monsieur le Président de la République, pour les jeunes créateurs.

maachi

La date limite de depot des dossiers des participants a ce concours le 01 mars2017, les candidats de moins de 35 ans au 1er Janvier 2017, voulant participer à ce concours dans l’une des disciplines ci-dessous, sont invités à déposer leurs dossiers, au niveau des directions de culture de wilaya, des maisons de la culture, ou le ministère de la culture avant la sus mentionnée.
Les dossiers doivent être déposés dans des enveloppes.

Ci aprés le communiqué du Ministere de la Culture :

COMMUNIQUE

Prix Ali Maâchi, du Président de la République,
Pour les jeunes créateurs.

Le ministère de la culture annonce l’organisation d’un concours national pour l’obtention du « Prix Ali Maâchi » de son Excellence Monsieur le Président de la République, pour les jeunes créateurs.
Les candidats de moins de 35 ans au 1er Janvier 2017, voulant participer à ce concours dans l’une des disciplines ci-après, sont invités à déposer leurs dossiers, au niveau des directions de culture de wilaya, des maisons de la culture, ou le ministère de la culture avant le 01 Mars 2017.
Les dossiers doivent être déposés dans des enveloppes fermées comportant la mention :

Prix Ali Maâchi 2017
Ministère de la Culture

Les dossiers doivent comporter impérativement :

1. une demande de participation,
2. un énoncé des œuvres du candidat et des titres, s’il y a lieu,
3. cinq (05) exemplaires de l’œuvre présentée au concours,
4. un extrait de naissance.
5. copie de la carte d’identité nationale

Tout candidat ne peut participer qu’avec une (01) seule œuvre et uniquement dans une (01) seule discipline. Les dossiers incomplets seront déclarés irrecevables.

Le prix est décerné au trois (03) premiers lauréats dans chaque discipline et comprend un certificat de mérite et une récompense pécuniaire fixée à :
• 1er prix : 500.000 DA
• 2ème prix : 300.000 DA
• 3ème prix : 100.000 DA

Les disciplines couvertes par le prix sont :

1/Œuvres littéraires :
• Le roman
• La poésie,
• L’œuvre écrite de théâtre.

2/ Œuvres artistiques :
• Les œuvres musicales, sur C.D.
• Les arts lyriques et chorégraphiques, sur C.D.
• Les arts cinématographiques et audiovisuels, sur C.D.
• L’œuvre dramatique théâtrale (interprétation, mise en scène...) sur C.D.
• Les arts plastiques et visuels (peinture, sculpture, design...)
1 - Fiche technique
2 - Une attestation sur l’honneur visée par l’école régionale des Beaux-Arts ou l’école supérieure des Beaux Arts

 

La ligne ferroviaire Oran-Arzew mise en service, après 25 ans de travaux

ligne ferroviere oran arzew

Enfin ! Après 25 ans de travaux, la ligne ferroviaire Oran-Arzew a été mise en service, rapporte Canal Algérie.

Sur une distance de 40 km, cette ligne relie la capitale de l’ouest à Arzew, grand port d’hydrocarbures situé à l’est d’Oran. Ce projet, lancé il y a 25 ans, a connu un énorme retard.

 

 

 

Source

tsa

salon recyclage

Un premier salon international de recyclage et de traitement des déchets «Recycling expo» se tiendra du 24 au 27 avril prochain au Centre des conventions «Mohamed Benahmed» d’Oran, a-t-on appris des organisateurs.

salon recyclage

Placée sous le patronage du ministère des Ressources en eau et de l’Environnement et sous l’égide du wali d’Oran, cette manifestation verra la participation de 150 exposants du pays et de l’étranger sur une aire de 4.000 mètres carrés, a indiqué le manager de l’agence «Events» d’Oran.

Organisé sous le slogan «recyclage, enjeu stratégique de l’économie et de la population», ce salon pourra drainer 30.000 visiteur pour découvrir des industries de recyclage et de traitement des déchets et les techniques utilisés dans ce domaine, prévoit Amar Fouad. Initié en collaboration avec l’Agence nationale des déchets et des partenaires, il vise à faire connaitre des performances locales dans les domaines du tri et du recyclage des déchets en vue de leur valorisation et sensibiliser le citoyen sur la question écologique et la préservation de l’environnement pour les générations futures.

Des professionnels en industries de tri, de recyclage, des gérants de centres d’enfouissement technique, des spécialistes en traitement des déchets hospitaliers, en collecte et en transport de déchets, des opérateurs en maintenance et en équipements, prendront part à ce salon, qui sera mis à profit pour présenter des expériences de jeunes promoteurs dans les domaines du tri et de recyclage des déchets, a-t-on ajouté. Cette manifestation constitue une occasion d’échange entre fabricants d’équipements de tri, de collecte et de recyclage des déchets avec des fournisseurs qui exposeront, à leur tour, de nouveaux produits et de nouvelles prestations et chercheront des opportunités de partenariat. En marge de ce salon, des forums, conférences et des ateliers sont prévus pour sensibiliser notamment sur la protection de l’environnement.

 

 

Source

westribune

 

Info Oran