Promenade Ibn Badis (Létang)

promenade de l etang periode coloniale

Aménagée en 1836 sur ordre du général français Létang qui lui a donné son nom, rebaptisé jardin Ibn Badis, classé site naturel et patrimoine historique de la ville d'Oran depuis la date du 23/07/1952, d’une surface de 06 hectares, située en bas de la place d'arme, rue commandant Ferradj, en face du jardin Hasni Chakroun et du théâtre de verdure d'Oran.

Le promeneur pouvait contempler et découvrir à loisir des monuments archéologiques et historiques comme la porte du caravansérail ou le fort espagnol. A proximité du parc, se dressent le palais du Bey, l'église Saint Louis, l'ancien hôpital Baudens, la Posada et autres sites attrayants.

Un des plus beaux site naturel à Oran, le jardin Ibn Badis est considéré comme le poumon des quartiers limitrophes dont Sidi El Houari, les Planteurs et le centre ville, pour sa richesse diverses essence végétales dont l'âge est séculaire (arbres exotiques centenaires).

Le projet de réhabilitation est en cours d’étude par les services de la commune, ce parc peut devenir un véritable pôle touristique et un refuge pour les habitants de la ville d’Oran en quête pour s’échapper du train quotidien.

Le parc avec sa beauté naturelle a toujours été une source d’inspirations aux associations et intellectuelles de la ville, on y organise des manifestations culturelles, telle que la lecture et poèmes, des balades contées, organisées par l’association « Le petit lecteur », des concours de photos et expositions d’objets d’art.

Depuis le 22 janvier 2015, et par décret exécutif N°15-13, intègre pleinement et totalement  la Promenade Ibn-Badis dans les limites du secteur sauvegardé de Sidi Houari.