Oran, quelle prospérité après l’indépendance !

Après 132 ans de colonisation française, le dernier épisode de la guerre d'Algérie avait lieu à Oran le 5 juillet 1962, le jour même de la proclamation officielle de l'indépendance algérienne et deux jours après son indépendance effective. Cette grande ville de la côte occidentale était la seule à majorité européenne pendant la période coloniale.

oran1

Durant la même année, Seghir ben Ali était le premier maire élu, et Houari Souiah était le premier préfet d’Oran après l’indépendance.

Au jour du 17 Juin 1965, la ville d’Oran accueille un match de football qui allait devenir un événement historique, en effet, l’enceinte du Stade Ahmed-Zabana ( ex 19 Juin) d'Oran en présence d’Ahmed Ben Bella, le premier Président de la république algérienne, et ancien joueur de l'Olympique de Marseille accueille la rencontre de football opposant l’Algérie au Brésil avec la participation du joueur du siècle Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé .

Durant les années 1970 l’industrie pétrolière s’est installée à Arzew. Les autorités de l'époque détournent une partie des eaux du barrage de la Tafna vers la zone industrielle et le port d’Arzew situé à 50 km de la ville d’Oran pour assurer les exportations de pétrole et de gaz, privant la capitale de l'Ouest algérien d'une grande quantité d'eau douce.

Les années 90 fut marqué par l’émergence du rai, Le talentueux cheb Hasni a réussit à conquérir le cœur des Algérien en général et les Oranais en particulier, dans une période marqué par la violence. On a mis fin au jour de Chekroun Hasni le jour du 29 septembre 1994.

À partir des années 2000, Oran a commencée à être considérée comme un pôle économique important, la capitale de l’Ouest jouit d'une grande attractivité économique et industrielle, attire beaucoup d'investisseurs et d'hommes d'affaires, et occupe une place de choix sur l'échiquier économique national.

Oran est devenu un pôle d'attraction économique et industriel comprenant pas moins de trois zones industrielles : celle d'Arzew, de Hassi Ameur et d'Es Sénia. L’année 2009 était l’année du commencement des travaux du nouveau tramway d’Oran sous la conduite du groupement Tramnour, et en 2014 le premier ministre Abdelmalek Sellal a inauguré plusieurs grands projets économiques comme L’usine de fabrication de véhicules Renault à Oued Tlelat, la plus grande station de dessalement d’eau de mer d’Algérie et l’usine d’ammoniac et d’urée dans la zone industrielle d’Arzew.

D’après le schéma directeur d’aménagement touristique (SDAT), Oran est parmi les sept pôles touristiques par excellence. El-Behiya possède d'importantes potentialités touristiques et culturelles : Fort de Santa-Cruz, théâtre national, musée ancienne ville d'Oran, jardin municipal, Médina Djedida avec ses produits artisanaux, la cathédrale, le Djebel Murdjadju, et la station balnéaires avec les différents complexes touristiques, les hôtels…etc.

L’année 2008 était l’année du premier festival de la musique et de la chanson Oranaise organisé à Oran, sous le parrainage DU Cheikh Blaoui M'hamed El Houari, ce festival qui est organisé chaque année à Oran, ainsi que le festival du Rai et le festival international du film arabe.

 

Source :

Mohammed Hocine Benkheira: « Ivrognerie, religiosité et sport dans une ville algérienne (Oran) » ;
SDAT Oran 2008

 

Offre de location espace amenagé pour restaurant et salle des fêtes

Visitez le site web

  • 1