La police scientifique ouvre ses portes aux étudiants a oran

Dans le cadre de politique de la sûreté nationale visant à rapprocher la police des différentes catégories des citoyens, le laboratoire régional de la police scientifique a organisé mardi, au siège de la sûreté de wilaya d’Oran, une journée d’information au profit des étudiants de 3ème année et Master 1, filière chimie-biologie.

En effet, ces derniers, l’élément féminin en force, à la fin de leur cursus, doivent acquérir les connaissances pratiques et affiner leurs études théoriques en la matière.

C’est ainsi qu’une vingtaine d’étudiants et surtout d’étudiantes, ont été reçus par les cadres du laboratoire régional qui n’ont pas été avares pour présenter les différents départements au nombre de dix, du laboratoire en question.

Des experts reconnus issus de l’université algérienne, dirigent des sections spécialisées y relevant. Le département des drogues et de la chimie légale est le plus sollicité en cette conjoncture du fait de la recrudescence du trafic des stupéfiants, suivi par la fausse monnaie qui, elle, est traitée par le département documents, écritures et fausse monnaie. Pour le premier cité, il s’agit de confirmer que les substances prises lors d’arrestations, relèvent des stupéfiants ou non et quantifier le produit authentifié dans la masse objet d’expertise. Du matériel dernier cri aide ces scientifiques dans leur tâche. A notre question sur le risque de panne, Benabdesselam Mustapha, commissaire divisionnaire, chef régional du laboratoire, nous signale que le service n’a pas connu de panne depuis 2004 et que la maintenance est assurée par les fournisseurs du matériel ainsi que de techniciens dépendant de la DGSN. Pour ce qui est de la fausse monnaie, on nous indique que la section possède des spécimens de toutes les monnaies du monde et là aussi un appareil détecte le faux. Il suffit juste d’introduire le billet suspect. Même le faux en écriture est vite repéré par cet appareil. Rappelons, que d’autres départements existent comme, entre autres, celui de la microbiologie légale, les incendies et les explosifs ou encore la cybercriminalité en passant par la balistique légale et la phono-criminalistique (l’expertise d’identification de la voix). Mais, il faut dire que les activités de ce laboratoire sont une véritable science acquise par ses experts qui totalisent à eux tous quelques 2 siècles d’expérience au service de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes et qui seront plus à l’aise dans les nouveaux locaux en cours de réalisation à Oran-Est et dont les travaux sont pratiquement achevés.

 

 

Source

westribune

Offre de location espace amenagé pour restaurant et salle des fêtes

Visitez le site web

  • 1

Info Oran