gestion des déchets hospitaliers chu oran

Le problème d'entassement des déchets hospitaliers au site dit ‘la jumenterie' au Centre hospitalo-universitaire d'Oran, a été réglé définitivement. Une opération d'enlèvement a été lancée dimanche, par une entreprise spécialisée dans le traitement de ces déchets hospitaliers.

Selon la cellule de communication, cette entreprise qui a décroché le marché, suite à un avis d'appel d'offres national, prendra en charge ces déchets entassés dans ce site depuis 2008. Notre source ajoute que cette entreprise est dotée d'un banaliseur. Ce dernier permet un traitement des déchets avec une réduction du volume et une diminution de la masse. Les banaliseurs sont dotés de systèmes intégrés (groupe vapeur, compresseur d'air, adoucisseur d'eau, évacuation des broyats), ce qui assure une sérialisation (les déchets sont brassés durant tout le cycle de traitement), selon la même source. Un appel d'offres national pour le traitement et la collecte des déchets hospitaliers a été lancé, le mois d'octobre dernier, pour sélectionner un soumissionnaire pour enlever des centaines de tonnes de déchets hospitaliers stockées à l'air libre depuis une dizaine d'années à la ‘jumenterie'.

A l'issue de cet avis le marché a été décroché par l'entreprise ‘Echo Est'. Le cahier des charges est divisé en deux lots : déchets stockés dans la ‘jumeneterie' et déchets produits quotidiennement par les services de l'hôpital.

Durant des années le site de la ‘jumenterie' a été utilisé pour le stockage des déchets hospitaliers. Des sacs de couleurs rouge, jaune, bleu et verte de déchets s'entassent depuis plusieurs années à l'air libre, à quelques mètres du service des urgences, ce qui constitue une menace réelle sur la santé publique, non seulement pour les travailleurs de cet hôpital, mais également pour les citoyens. Ce dépotoir, à ciel ouvert, où sont stockés des déchets et autres matériels souillés, sera totalement éradiqué. Cette initiative a été saluée par les malades et le personnel de hôpital, surtout que des tonnes de déchets hospitaliers, résultant des activités de soins du CHUO, placés dans des sacs plastiques, sont jetés à ciel ouvert, à même le sol, exposés aux éléments de la nature, alors que de part et d'autre de la ‘jumenterie' se trouvent des locaux administratifs de l'ADE, et plus loin le Centre des personnes âgées dit ‘ caserne Chaâbane'. Cette action vient a point nommé au moment où les autorités locales d'Oran se sont lancées un défi, depuis quelques semaines, pour éradiquer la saleté et les ordures ménagères qui ont défiguré le paysage urbain.

 

Par J. Boukraa

 

Source

quotidien

Offre de location espace amenagé pour restaurant et salle des fêtes

Visitez le site web

  • 1

Info Oran