Ouverture du centre commercial es-senia prévue pour octobre 2018

Une séance d’information destinée à ses partenaires locataires du centre commercial et de loisirs Es-Senia, à Oran, s’est tenue hier ( 07/11/2017) à Alger.

Elle a eu lieu en présence d’Alain Rolland, directeur général de la Société des centres commerciaux d’Algérie (SCCA). «La Société des centres commerciaux d’Algérie (SCCA) a été vendue à une entreprise algérienne, en l’occurrence le groupe GM Trade à travers le propriétaire Ahmed Mazouz. Depuis cette période, nous avons pris la décision de relancer le dossier d’Oran. Les travaux ont commencé il y a 9 ans à petite vitesse. Dès février 2017, nous avons pu relancer de manière assez agressive les travaux à Es-Senia. On a avancé d’une manière considérable.

On espère une ouverture fin septembre, au pire en octobre 2018. Le centre sera très dynamique et très actuel», a-t-il déclaré. Le futur centre commercial et de loisirs Es-Senia comprendra au total quelque 120 enseignes qui occuperont les 33 000 m2 de surface de ventes et de loisirs sur deux niveaux (RC+1). Le centre comprendra un hypermarché, des commerces, des activités de loisirs, bowling, fitness, un orchestra land pour les jeux et les fêtes d’enfants. Un parking de 1600 places est prévu dans un bâtiment indépendant, complètement aéré, connecté avec les deux niveaux commerciaux par des escalators, rampes roulantes et des ascenseurs. Il s’agit non seulement de proposer une offre commerciale attractive, mais également d’offrir une alternative en termes de loisirs, associant activités ludiques, culturelles et événementielles, de jour comme de nuit.

Lieu de référence et de fierté pour les habitants d’Oran, il remplira aussi pleinement sa vocation de destination touristique. L’attractivité du centre s’exercera à la fois sur la population d’Oran, mais aussi auprès des visiteurs de passage. Vitrine de l’Algérie moderne, il intègre les nouvelles donnes du consumérisme: une femme de plus en plus indépendante financièrement, l’enfant-roi, des actes d’achat plus sélectifs et conscients, une sensibilité marquée pour la qualité de l’accueil et de l’environnement et le fun-shopping. Alain Rolland espère que d’autres centres commerciaux vont s’installer «parce que ça permet de dynamiser le commerce de détail. Avec l’ouverture de Bab Ezzouar, il y a 7 ans, il y a eu d’autres surfaces qui ont ouvert, comme Ardis et City Center, mais qui n’ont pas pénalisé la marche des affaires de Bab Ezzouar, bien au contraire. Avoir 50 000 m2 de surface de centres commerciaux pour 5 millions d’habitants, il y a encore beaucoup de places pour d’autres centres commerciaux dans la capitale». Cependant, il précise que la «sélectivité doit se faire de manière qualitative et quantitative.

Ceux qui ont déjà signé, c’est une grande chance, ceux qui sont en cours de signature, la chance est là et ceux qui ne l’ont pas encore fait, il doivent saisir leur chance». Il reste convaincu que ce centre va réussir, car «Oran est un pôle d’entreprises très important et les hôtels sont souvent pleins».

 

 

Par Kamel Benelkadi

 

 

Source :   El watan

Journal  le quotidien elwatan

 

Offre de location espace amenagé pour restaurant et salle des fêtes

Visitez le site web

  • 1

Info Oran