salon internationales au salon de la pêche et de l’aquaculture à oran

ORAN- Quelque 120 exposants dont 35 étrangers et une dizaine d’organisations internationales prendront part à la 7è édition du Salon international de la pêche et de l’aquaculture (SIPA 2017) que compte abriter Oran novembre prochain, a-t-on appris mardi des organisateurs.
Cette édition se tiendra du 9 au 12 novembre 2017 au Centre des conventions d’Oran sous le slogan "Pour une croissance durable et diversifiée de l’Economie de la Pêche et de l’Aquaculture", a rappelé Rodane Brahim, président de la commission d’organisation de la manifestation.

 

S’agissant des organisations internationales, le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), l’accord sur la conservation des cétacés de la mer noire, de la méditerranée et la zone atlantique adjacente (ACCOBAMS), l’Agence coréenne de la coopération internationale (KOICA), l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), entre autres, seront présentes à ce salon, a-t-il précisé.

 

Lire aussi :Formation dans le domaine des pêches modernes au profit d’officiers de pays arabes

 

Ce dernier verra en outre la participation de plus de 120 exposants - 77 nationaux et 35 étrangers - en plus d’une dizaine d’institutions publiques, a précisé le même responsable, ajoutant que les exposants sont versés dans plusieurs domaines comme les équipements, l’expertise, les aliments de poisson, la production d’alevins, la construction navale, le conditionnement et la transformation du poisson.

Des conférences, des ateliers et des forums seront programmés en marge de cet évènement sur diverses thématiques touchant au développement de la pêche et de l’aquaculture, les zones d’activités aquacoles, la stratégie du secteur, la sécurité maritime et la formation, notamment, a noté encore M. Rodane.

Le SIPA 2017 s’inscrit dans le cadre d’un plan sectoriel visant à promouvoir les investissements dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture, et à accompagner les mutations économiques énoncées dans le nouveau modèle de croissance, souligne-t-on sur le site internet du salon.

Les objectifs de cet évènement portent sur le développement de l’aquaculture à grande échelle, la promotion des mécanismes d’exploitation optimale des ressources marines et garantir leur durabilité, l’accompagnement de l’investissement productif dans les filières de la pêche et de l’aquaculture.

Le SIPA vise également l’encouragement de la coopération et le partenariat pour développer et diversifier les activités du secteur et enfin la consolidation de la gestion participative avec les différents acteurs du domaine, précisent ses initiateurs.

 

 

Source

aps

Info Oran