Inauguration de l'héliport avec un essai d'atterrissage réussi

Les habitants d'Oran vont devoir s'habituer aux rotations des «hélicos» de secours. Les hélicoptères se poseront bientôt près du service des Urgences de l'établissement hospitalo-universitaire ‘1er Novembre' d'Oran. Un premier vol d'essai a été effectué, en fin de semaine. Un hélicoptère de sauvetage appartenant aux Forces aériennes algériennes a atterri, avec succès, pour la première fois, sur la nouvelle plate-forme. Le test a permis de faire une reconnaissance du nouveau couloir d'approche. Cet héliport va permettre aux équipes médicales de gagner du temps. Certains malades éviteront les désagréments du transport par la route.

D'une superficie d'un hectare, cet héliport peu accueillir les plus gros hélicoptères pesant jusqu'à sept (7) tonnes et est en mesure de transporter jusqu'à 40 personnes. L'objectif de ce projet, dans un premier temps, est l'évacuation des sauvetages en mer, a indiqué Dr. Mansouri, ajoutant que la prochaine étape sera l'évacuation de toutes sortes d'urgences, celles qui concernent les accidents de la route et les grands malades, notamment avec l'avènement des hélicoptères de la police, de la gendarmerie nationale et de la protection civile. L'héliport de l'EHUO est, désormais, exploitable, a assuré le directeur de l'Etablissement, Mohamed Mansouri, dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie inaugurale, ajoutant que la réalisation de cette infrastructure entre dans le cadre d'un projet national qui vise à implanter des héliports dans différentes régions du pays. L'importance de cette plate-forme est, également, dictée par les encombrements immenses caractérisant tout le périmètre de l'hôpital notamment en période estivale.

Moyen rapide d'intervention, l'hélicoptère présente des avantages importants. Il affranchit des sujétions de la circulation routière, encombrements fréquents de la circulation et raccourcit beaucoup la durée du transport et permet de réaliser, plus tôt, des interventions chirurgicales et des investigations qui ne peuvent être faites que dans un hôpital et par conséquence sauver des vies. Outre l'héliport de l'EHU, il y a lieu de signaler que l'Heliport de l'hôpital d'Ain El Turck ‘Tami Medjbeur' opérationnel depuis le début de l'été. Le Centre hospitalo-universitaire d'Oran, de son côté, envisage, aussi, la réalisation d'un héliport au nouveau pôle des Urgences. Les travaux de réalisation de ce complexe qui va abriter les urgences de tous les services de l'hôpital, sont en bonne voie.

 

 

Par  J. Boukraâ

 

 

 

Source

quotidien

 

Info Oran