tri selectif des dechets aux ecole d'oran

La wilaya d’Oran s’est distinguée par le lancement d’un projet pilote de tri sélectif à travers les établissements scolaires. Ce mode de gestion des ordures ménagères a été introduit, à titre expérimental auprès d’une trentaine d’écoles, et semble si satisfaisant, en permettant de collecter en une semaine, plus de 15 tonnes de carton.

Le tri sélectif, ce mode écologique de gestion des ordures ménagères, ayant échoué à travers certaines villes du pays, suite au manque flagrant d’adhésion de la part des citoyens, semble réussir parfaitement à Oran. Un projet pilote lancé au sein des institutions scolaires de la daïra d’Es-Senia, vient d’offrir ses premiers fruits par la collecte d’une quinzaine de tonnes de carton. Cette première opération a été menée par l’établissement public à caractère industriel et commercial, chargé de la gestion du centre d’enfouissement technique, qui a été les écoles du cycle primaire, de bacs de couleur verte pour collecter le papier et ses dérivés. Des affiches explicatives sur le tri sélectif ont été collées sur les bacs, à titre de sensibilisation des élèves. Les résultats ne se sont pas fait trop attendre, l’adhésion des écoliers a été totale. Au bout d’une unique semaine de l’installation des collecteurs, une importante quantité, estimée à 15 tonnes, a été ramassée et acheminée par l’épic vers le centre de tri sélectif. Pour rappel, l’établissement a établi des conventions avec une trentaine d’écoles primaires et avec 26 entreprises spécialisées dans la récupération et le recyclage des déchets ménagers, dont le carton, le papier et le plastique. Cette première opération semble être une réussite totale et peut, dorénavant se généraliser pour le reste des écoles primaires du pays. Quant à son application au sein du tissu urbain, elle parait encore buter sur certaines entraves, selon l’avis des gestionnaires de l’épic. Ces derniers se désolent de constater amèrement le vol des bacs, le désintéressement total des citoyens qui ne participent pas à sa concrétisation, et l’infiltration de la filière de l’informel qui récupère malheureusement, les déchets triés en emportant également les bacs. A ce sujet, ils tiennent juste à ajouter que l’opération du tri sélectif demeure en très bonne voie au sein des cités militaires où elle est largement suivie et totalement respectée. En dernier, l’épic d’Oran ne désespère pas et parvient à collecter une moyenne de 150 tonnes de déchets triées, tous les mois.

 

 

Par L.Ammar

 

 

Source

journal reflexion oran

Offre de location espace amenagé pour restaurant et salle des fêtes

Visitez le site web

  • 1

Info Oran