Délocalisation du marché friperia bala el hamri

La délocalisation du marché de la friperie vers le parking à étage de Mdina Jdida sera proposée au nouveau wali d’Oran, a-t-on appris, hier, auprès de M. Mouad, coordinateur du bureau local de l’UGCAA. Son emplacement dans le quartier El Hamri constitue un point noir notamment à l’approche des Jeux Méditerranéens qu’abritera la capitale de l’Ouest.

Le parking à étages pourra également abriter les commerçants informels exerçant dans les ruelles de Mdina Jdida, ce qui permettra de l’avis de notre interlocuteur de lutter contre les points noirs de l’informel et surtout insérer ces commerçants dans le circuit légal de l’activité. A vrai dire, l’UGCAA tire la sonnette d’alarme sur l’ampleur de l’informel et compte établir un rapport détaillé sur l’ensemble des points noirs implantés à travers la ville. Le marché actuel de la friperie à El Hamri offre un constat déplorable et défigure le paysage de la ville d’où la nécessité de réfléchir à sa délocalisation.

Ce projet, s’il est retenu, permettra de gagner une importante assiette foncière et mettra un terme à l’anarchie occasionnée par une telle activité, indique-t-on. Les commerçants de la friperie ont toujours dénoncé les conditions déplorables dans lesquelles ils exercent et ont réclamé une prise en charge de leurs doléances qui tournent autour de l’aménagement du site.

Par ailleurs, les habitants de la cité Akid Lotfi dénoncent le détournement d’un projet culturel et sa substitution par un projet d’un marché. A travers une pétition, les parents d’élèves craignent que le futur marché crée de l’insalubrité et une pollution sonore, surtout qu’il est prévu à proximité du CEM Zech Tayeb et d’une école primaire.

 

Par F. A.

 

Source

oran news 24

Offre de location espace amenagé pour restaurant et salle des fêtes

Visitez le site web

  • 1