plan bleu secutite des plage à oran

Quelque 2.000 policiers sont mobilisés dans la wilaya d’Oran dans le cadre du dispositif de sécurité spécial saison estivale «Plan bleu», a-t-on appris samedi auprès des services de la sûreté de wilaya.

Le chef de service de la sécurité publique, le commissaire principal Brahimi Benamar, a indiqué, lors d’une conférence de presse, que le «dispositif Plan bleu est en réalité le renforcement et la continuité du dispositif mis en place durant le mois de Ramadhan». Selon le commissaire principal, le dispositif, mis en place le 1er juillet, consiste en la sécurisation de 14 plages dont 11 dans la daïra d’Aïn El-Turck et trois plages dans la daïra de Bousfer. La présence des policiers, a-t-il souligné, est quasi permanente et ce, de 08 heures jusqu’à une heure avancée de la nuit. Des policiers en tenue et en civil effectuent des tournées pédestres et motorisées tout au long de la journée pour veiller à la sécurité des estivants et de leurs biens. Dans ce cadre, cinq postes de police en dur ont été installés au niveau de cinq plages de la daïra d’Aïn El-Turck. Le reste du dispositif est composé de brigades mobiles et pédestres. D’autre part, la sécurité routière constitue l’un des points les plus importants du Plan bleu, a rappelé le chef de service de la sécurité publique, soulignant que trois groupes se relaient 24H/24 et 7J/7 en permanence au niveau des voies de la wilaya d’Oran pour veiller à la sécurité sur les routes, en plus des barrages fixes mis en place au niveau des points névralgiques du réseau routier de la wilaya. Par ailleurs, concernant le dispositif mis en place durant le mois de Ramadhan, le chef de service de la Police judiciaire, le commissaire principal Bouhafs, a indiqué que 800 personnes ont été interpellées durant le mois sacré dont 105 ont été arrêtées, car faisant l’objet de recherches et de mandats d’arrêt dans le cadre de différentes affaires. 66 autres personnes ont été arrêtées pour consommation de drogue et 67 pour différents autres délits. Concernant la lutte contre les stupéfiants, durant le mois de Ramadhan, le même officier a fait part de la saisie de 103 kg de kif traité et 1.031 comprimés psychotropes. 113 personnes ont été présentées au parquet. Pour le mois du Ramadhan et la saison estivale, huit brigades mobiles de police judiciaire (BMPJ) ont été mises en place, a-t-on indiqué. Par ailleurs, une visite guidée a été organisée à l’attention des médias au niveau de quelques plages de la daïra d’Aïn El-Turck pour constater de visu le dispositif mis en place pour la sécurité des estivants. Ce dispositif est composé de trois équipes se relayant toutes les huit heures afin d’assurer une sécurité optimale aux vacanciers.

 

 

 

Source

westribune

Info Oran