nouveau site soug larabaa maraval

La réactivation du tant célèbre marché hebdomadaire de Maraval semble être en bonne voie. Une réflexion est en cours entre la direction du Commerce et des représentants des commerçants qui y activaient. Ces derniers, près de 500, se sont regroupés et ont désigné des représentants pour prendre langue avec les autorités locales et en premier lieu la direction de Commerce de la wilaya afin de trouver une solution à cette situation de chômage à laquelle ils font face et ce, dans un cadre légal et éviter les erreurs du passé. Au départ, ces commerçants avaient demandé à pouvoir exercer leurs activités commerciales au site des anciens abattoirs, mais cet espace est destiné à recevoir, prochainement, le nouveau marché de vente de véhicules d'occasion, comme solution pour éradiquer celui du quartier ‘Les Castors'. Les concernés sont revenus à la charge pour le site qui jouxte la gare routière d'El Bahia. De son côté le directeur local du Commerce, M Belarbi Ahmed s'est dit très attentif aux revendications des commerçants de l'ex Souk de Maraval qui demandent une aire afin de reprendre leurs activités commerciales hebdomadaires pour une durée d'une demi-journée. Pour ce dernier, qui s‘est exprimé sur les ondes de la radio locale, récemment, « il est nécessaire de trouver une solution qui soit bénéfique pour toutes les parties surtout si elle permet d'encadrer l'activité du point de vue des rentrées fiscales pour le Trésor public et communal ainsi que du coté hygiène, par un contrôle rigoureux et strict des produis mis, en vente, surtout ceux qui risqueraient de porter atteinte à la santé des citoyens.

Une création de postes d'emplois est, aussi, attendue. D'autre part les représentants des commerçants, se considérant comme pères de famille et ayant des charges à supporter au quotidien, sont ouverts à toutes les propositions. Ils souhaitent travailler en toute sérénité, dans un lieu où ils ne dérangeraient personnes à contrario du quartier Maraval, où ils reconnaissent avoir beaucoup fait souffrir les riverains, chaque mercredi, par divers désagréments, bruits matinaux, saletés, emballages laissés sur site, bagarres…etc. Une réponse définitive des autorités locales est attendue dans les tout prochains jours. Pour rappel, en mars dernier, les autorités locales de la wilaya d'Oran ont décidé d'éradiquer le dernier marché hebdomadaire qui se tient, en milieu urbain, à Oran. Il s'agit, en effet, du marché qui se tenait, tous les mercredis, à Maraval et connu sous le nom ‘Soug Larbaâ'. Ce marché hebdomadaire, considéré comme illégal, faisait l'objet de nombreuses plaintes de la part des riverains et ce, en raison des vacarmes qui l'accompagnent, tous les mercredis, sans compter les violations dues au commerce parallèle, en matière des saletés abandonnées sur place, ainsi que d'autres aspects du gâchis et de confusion laissés après chaque vacation, le soir.

Une situation qui a poussé les autorités locales à répondre aux préoccupations de la population et décidé d'éradiquer définitivement, ce marché anarchique. Les squatters n'hésitaient pas à placer des troncs d'arbres, des pierres pour délimiter leur espace, au grand dam des résidents du quarter, ce qui devenu un véritable cauchemar, dénonce-t-on du côté des riverains.

 

 

Par J. Boukraâ

 

Source

quotidien

Info Oran