projet stade de sidi el bachir oran

Le secrétaire général et wali par intérim d’Oran a instruit jeudi l’entreprise chinoise MCC, réalisatrice du projet du stade olympique de 40.000 places à Belgaïd, à coordonner sous huitaine son travail avec les différents intervenants dans la réalisation de ce projet.

Au cours d’une visite d’inspection du chantier du nouveau stade relevant du complexe olympique de Belgaïd (Est d’Oran), Mohamed Benkeltoum a instruit l’entreprise chinoise de prendre en charge certains segments du projet. « A défaut, nous serons dans l’obligation de la désengager de tous les lots qui ne seront pas encore lancés d’ici la semaine prochaine », a-t-il averti.

Dans une déclaration à l’APS, à l’issue de la visite du chantier du stade, Mohamed Benkeltoum, a souligné que le projet ne souffre d’aucun retard dans ses travaux. Il existe, toutefois, un problème de coordination entre tous les intervenants dans la réalisation de ce projet, a-t-il ajouté.

Ce n’est pas seulement le problème du maître de l’ouvrage qui réalise ce projet, ce n’est pas uniquement le problème de l’entreprise chinoise, ni le problème du bureau d’études, c’est aussi le problème des concessionnaires des réseaux, les secteurs des travaux publics, de l’énergie, de l’hydraulique », a-t-il expliqué, assurant qu’il n’existe aucun problème lié aux finances ou à la logistique.

Dans ce contexte, M. Benkeltoum a estimé que tous les intervenants doivent se réunir autour d’une table, se fixent des échéances et travaillent ensemble.
Sur place, la décision a été prise de mettre en place un comité de pilotage et de suivi du projet qui sera composé de tous les intervenants. Il se réunira quotidiennement pour contrôler les travaux et leur avancement.
« C’est un projet de l’Etat algérien. C’est un engagement de l’Etat algérien vis-à-vis des institutions internationales et il ne faut pas jouer avec les engagements de l’Etat », a-t-il fait savoir, ajoutant qu’à partir des réunions quotidiennes du comité de pilotage, les intervenants vont mettre le doigt sur tous les problèmes et trouver des solutions qui s’imposent séance tenante.

Par ailleurs, M. Benkeltoum a noté que le taux d’avancement du projet a atteint 75% et que le stade sera réceptionné fin 2017.
Il est à rappeler que le projet a été lancé en 2009. Sa réalisation a été confiée à l’entreprise chinoise  Metallurgical China Construction (MCC).

Le montant du contrat avoisine les 10,5 milliards de dinars (120 millions d’euros).

La construction de ce stade a été lancée dans le cadre du plan de soutien à la croissance économique, initié par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Des stades similaires sont en cours de réalisation ou en voie de lancement à Tizi Ouzou, Sétif et à Alger.

Le directeur local des équipements publics (DLEP), Mustapha Banouh, a indiqué que les travaux restants concernent la pose de la pelouse, la finalisation de la pose des sièges, la réalisation des réseaux électriques, d’alimentation en eau, les systèmes de chauffage, de climatisation, entre autres.

Selon le même responsable, les travaux d’aménagement des espaces extérieurs au stade de football, dont le terrain de réplique et le stade d’athlétisme, connaissent également un taux d’avancement appréciable.

La wilaya d’Oran abritera les Jeux méditerranéens en 2021, rappelle-t-on.

 

 

 

Source

oran news 24

Info Oran