programme des vols air algerie hadj 2017

La compagnie aérienne Air Algérie prévoit 16 vols pour la saison Hadj 2017 à partir de l'aéroport international d'Es Sénia Ahmed Ben Bella. Au total 30 départs sont programmés à partir de l'aéroport d'Es Senia, dont 16 seront assurés par Air Algérie et 14 par Saoudia Air Lines. Près de 9.800 pèlerins seront pris en charge à partir de l'aéroport Ahmed Ben Bella. Cette année aussi la compagnie nationale aérienne Air Algérie a mis en place un programme spécial pour l'acheminement des pèlerins des trois wilayas de l'Ouest (Adrar, Béchar et Tindouf) vers l'aéroport d'Es Senia à titre gracieux. Les futurs Hadjis seront acheminés vers Oran sur des vols domestiques à partir des quatre aéroports du Sud Ouest. Pour ce qui est des préparatifs, la direction des affaires religieuses d'Oran va lancer une série de rencontres de sensibilisation et d'orientation au bénéfice des futurs hadjis au niveau de quelques mosquées des neuf daïras.

Aussi, en prévision de la campagne du hadj 2017 la direction du tourisme de la wilaya a lancé dernièrement une opération de contrôle des agences de voyage. L'action entre dans le cadre du plan d'accompagnement des agences de voyage. Les agences retenues répondent au cahier des charges établi par l'Office national du hadj et de la omra (l'ONHO). Pour cette campagne de Hadj 2017 les agences sont appelées à fournir des prestations de qualité aux hadjis pour leur permettre d'accomplir leurs rites dans les meilleures conditions. Les agences de voyages remplaceront les pèlerins dans toutes les opérations relatives au hadj, à commencer par le paiement du coût du pèlerinage à la réception du passeport avec visa pour les Lieux saints. Chaque agence doit présenter le contrat de voyage sur lequel est mentionné le nom de l'hôtel, la distance entre le lieu d'hébergement et les lieux de pèlerinage (les rituels). Dans le même cadre, l'établissement de proximité de santé publique (EPSP) de haï Chouhada (ex-Zrâa) accueille depuis avril les futures pèlerins pour des consultations médicales. Les futurs hadjis sont tenus de se présenter aux consultations avec un dossier comportant deux photos, une photocopie de la CIN et le quitus du tirage au sort. Les hadjis souffrant de maladies chroniques (diabète, hypertension…) doivent présenter à la commission médicale le listing des médicaments utilisés pour leur traitement. La commission médicale est composée de plusieurs médecins, dont deux généralistes, un psychiatre pour le diagnostic de la santé mentale des futurs hadjis, un cardiologue et un diabétologue. Les candidats au pèlerinage souffrant de pathologies lourdes (insuffisance rénale, cancer dans sa dernière phase…), ainsi que les femmes enceintes, seront écartés systématiquement.

Les futurs pèlerins seront aussi vaccinés contre la DTC (diphtérie, tétanos et coqueluche) et la méningite. Neuf structures ont été désignées pour la vaccination des pèlerins de la wilaya d'Oran, à savoir les EPSP de haï Ghoualem (ex-Médioni), haï Emir Khaled, avenue Larbi Tebessi, Aïn El Turck, Es-Sénia, Boutlélis, Bir El Djir, Oued Tlélat et Arzew. Pour rappel, l'Algérie a récupéré son précédent quota pour le prochain hadj, à savoir 36.000 hadjis.

Par J. Boukraa

 

Source

quotidien

Info Oran