Aménagement des ex gares routières des Castors et Yaghmoracène

amenagement gares routiere des castors et yaghmoracen à oran

Prévue en février dernier, la réception des projets d'aménagements des ex gares routières des Castors et de Yaghmoracène, en espaces de détente et de loisirs, a été fixée , avant le mois de Ramadhan, a-t-on appris, hier de sources communales. Ces opérations initiées dans le cadre du développement de projets d'utilité publique, viennent répondre à la demande des riverains qui ont, toujours, signalé le déficit en infrastructures de détente. Les ex gares routières ont été fermées, en février 2016, suite à un arrêté du wali d'Oran après la délocalisation des exploitants des lieux, vers la station d'El Morchid pour les minibus reliant Oran – Gdyel et Oran – Arzew. Les taxis inter-wilayas desservant le centre et l'est du pays à l'exemple d'Alger, Chlef, Blida et Constantine ont été transférés à la station de la cité Djamel. Les bus de transports des voyageurs inter-wilayas ont été, quant à eux, délocalisés vers la gare routière El Bahia. Une fois le transfert achevé, les services de l'APC avaient entamé les premières opérations de terrassement et d'enlèvements des déblais afin de lancer les travaux d'aménagement des deux terrains en espaces de détente dotés de toutes les commodités nécessaires. Dès ce mois de Ramadhan, ces espaces seront ouverts aux citoyens. Ces derniers ne sont plus appelés à se déplacer jusqu'au centre-ville pour se divertir. Le projet dans sa globalité porte sur la réalisation de terrains combinés, la création d'espaces verts, des aires de jeux de quoi combler le déficit qui se faisait sentir dans ces zones. Le but, selon des sources responsables, et de créer un véritable pôle de divertissement et de détente pour tous les habitants de la partie-ouest d'Oran. En effet, la fermeture de ces gares et leur transformation en espace de détente, a été bien accueillie par les riverains qui ont toujours dénoncé le goulot d'étranglement occasionné par l'important trafic routier, en plus de la pollution et ses conséquences sur l'environnement. Ces espaces seront, donc, fonctionnels durant Ramadhan, à la grande joie des familles Pour ce qui est de l'ancienne gare routière d'El Hamri et dont les bus ont été délocalisés à la nouvelle gare El Bahia, celle-ci a été également transformée en espace vert et l'APC a émis quelques réserves quant à sa réception ; indique-t-on. Notons que l'aménagement des espaces verts, à travers le périmètre de la commune d'Oran et la création de nouveaux sites afin d'améliorer l'esthétique de plusieurs quartiers, figurent parmi les priorités des élus locaux. En effet, une enveloppe budgétaire de 67 millions de dinars a été débloquée au titre du programme quinquennal, pour la création et l'aménagement d'une cinquantaine d'espaces verts. L'opération a été entamée, selon des sources proches du dossier, dans les 12 secteurs urbains que compte la commune d'Oran. Les directeurs de ces antennes ont été instruits pour procéder au recensement de tous les sites pouvant abriter de tels espaces. Le but de ce projet ambitieux est de préserver ces espaces et, surtout, de mieux les gérer afin de lutter contre les dépassements constatés dans le squat des espaces publics.

 

Par K. Assia

 

 

 

Source

quotidien