68ème anniversaire de l’attaque de la Grande Poste : Oran se souvient

Le 68ème anniversaire de l’attaque de la Grande Poste d’Oran, a été commémoré hier par l’organisation des Moudjahidines, l’association des résistants et ayants droit de la wilaya d’Oran, en présence du wali Mr Zaalane Abdelghani et des autorités civiles et militaires, en plaçant une plaque commémorative devant la porte de la Grande Poste.

Commmoration du hold up de la Grance Poste par Benbella Ph Adda

Lors de son intervention, le représentant de l’organisation des Moudjahidines de la wilaya, est revenu sur les faits qui se sont déroulés durant cet événement «cette opération, «planifiée et exécutée avec succès» le 5 avril 1949 par l’Organisation secrète (OS), branche armée du mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD/PPA), avait pour objectif de «réunir les fonds nécessaires afin de déclencher dans les meilleures conditions la lutte armée, en mettant l’accent sur le popularisme des citoyens algériens. La préparation de l’attaque de la Grande Poste d’Oran fut entamée au début de l’année 1949 et «dans le plus grand secret», un groupe de militants, à l’image de Aït Ahmed, Ahmed Benbella, Hammou Boutlélis, les frères Lounes et Omar Khettab, Belhadj Bouchaïb (Si Ahmed) et Mohamed Khider, parviendront à réaliser cette opération grâce à la contribution d’un employé de la poste, Si Djelloul Nemiche dit Si Bakhti dont la grande poste porte son nom. En effet, le groupe des moudjahidines désigné pour entamer cette opération est passé à l’action le 5 avril 1949 à 17h45, pénétrant dans l’enceinte postale où l’un d’eux simule l’envoi d’un télégramme afin d’occuper le postier et permettre aux autres de s’introduire et mettre la main sur une somme de 3,178 millions d’anciens francs. Cet argent a permis de financer les activités de l’OS et l’achat d’armes qui ont été utilisées au déclenchement de la lutte armée le 1er Novembre 1954″
Pour sa part, le wali d’Oran a salué toute l’assistance présente à cet événement en insistant sur l’importance de cette opération qui a permis aux moudjahidines d’entamer la guerre d’Algérie, tout en rendant un grand hommage au président de la République pour les actions qu’il a entreprises durant ces mandats surtout en ce qui concerne la réconciliation nationale «grâce aux martyrs, aux moudjahidines que nous jouissons de notre liberté» dira-t-il.

A.Yasmine

Source

westribune

Info Oran